Des actions de solidarité

Une équipe de bénévoles, avec des élus, pilotés par l’adjointe Fabienne Personeni-Levaux, s’est mobilisée pour informer et aider les concitoyens âgés ou isolés.
Une quarantaine de Topics ont été publiés pendant les 55 jours du confinement sur Internet et Facebook, avec comme objectifs principaux : la sécurité, les équipements de protections individuels, la distribution de denrées alimentaires...

AidePersonneAgee 008livraison de gants 03 04 2020 (2)manufacture de masques 04 2020

Solidarité avec les aînés et les malades isolés : livraison de produits alimentaires à domicile.
Nous remercions la boulangerie Bonneau d’être restée ouverte pendant toute la durée du confinement.
Solidarité avec les soignants : livraison de gants au laboratoire du Kochersberg.
Solidarité par la confection et la distribution de masques : production de masques à domicile.
Le 28 octobre, début du second confinement. Le comité des solidarités a immédiatement été réactivé.

Les « foulées roses » du Kochersberg – Ackerland

Malgré une situation sanitaire défavorable, la 3ème édition des "Foulées Roses" du Kochersberg-Ackerland s’est déroulée le 17 octobre 2020 à Berstett.

Foulées roses 17 10 2020

Ramassage des déchets verts

ramassage déchets verts (3)

En raison du confinement et du beau temps lors du mois d’avril, nombreuses sont les personnes qui en ont profité pour travailler dans leur jardin. Les uns ont agrandi leur potager, d’autres ont taillé leurs buissons, tous ont tondu leur gazon. Toute ces activités ont généré des déchets verts. Mais les déchetteries étaient fermées ! Que faire ?

 

Des élus de la commune de Stutzheim-Offenheim, aidés de bénévoles, ont décidé de leur venir en aide en organisant un ramassage de porte à porte. Trois équipes ont été constituées. Il y eut tellement de produits à collecter que chaque équipe a été amenée à faire plusieurs voyages jusqu’à une aire de stockage provisoire. Ultérieurement ces quelques 150 m3 ont été traités par un professionnel pour en faire du compost.

 

ramassage déchets verts (1)ramassage déchets verts (2)

Les crécelles à Pâques depuis le domicile

Avant Pâques, les crécelles sont actionnées depuis les domiciles.

Cérémonie du 11 novembre 2019, 75ème anniversaire de la Libération

En cette veille de l’Armistice, une cérémonie de deux heures, en deux endroits symboliques, a réuni des personnalités civiles et militaires, pour inaugurer la plaque du monument aux morts de Stutzheim reproduite à l’identique, une borne de la voie de la 2ème DB et un monument à la Paix et à l’amitié franco-allemande.

ceremonie 11 nov 2019 2Au petit matin, dans la brume, le nouveau monument a été recouvert d’une toile blanche, la borne d’un drapeau tricolore. Une messe a été célébrée à 8 h 30 par le Père Rakoto.

La cérémonie a été rehaussée par la présence de la batterie fanfare de Kuttolsheim, un détachement de gendarmes, des militaires de la 2ème CCT d’Illkirch (compagnie de commandement et de transmissions), des pompiers et les JSP du Kochersberg, des reconstituteurs en uniformes de 1944 et leurs véhicules militaires.

Après le passage en revue des troupes en présence du sous-préfet Dubreuil de Saverne, de Justin Vogel président de la Com com, de Martine Wonner députée et du maire Jean-Charles Lambert, des enfants du collège de Pfulgriesheim ont lu d’émouvantes lettres de soldats envoyées pendant la guerre à leurs familles.

Une nouvelle plaque en grès a été inaugurée par les personnalités déjà citées, ainsi que le lieutenant-colonel Didierdefresse représentant le gouverneur militaire de Strasbourg et le colonel Korsakoff, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Bas-Rhin.
« Le maire a rappelé que ce monument a une histoire qui reflète aussi bien les vicissitudes de l’histoire que le statut local en Alsace.
Cette histoire commence en 1918, après une période de 48 ans au cours de laquelle l’Alsace était un Reichsland.
Après leur retour au village, aucun ancien combattant de la guerre 14-18 ne pouvait oublier la guerre et tous voulaient rendre grâce pour avoir échappé au grand massacre. Au début des années 1920, le curé avait comme projet de réaliser une statue de Jeanne d’Arc, qu’il proposa au maire Arthur Quirin. Mais le maire ne donna aucune suite à cette demande.
Le temps passa et en 1937, le maire Michel Muller et un petit groupe de conseillers municipaux, tous anciens combattants de la Grande Guerre, décidèrent de remettre la question d’un monument à l’ordre du jour. Le curé avait ramené de Lourdes une grande statue de la Vierge, financée par les anciens combattants du village. Ainsi, comme dans d’autres communes alsaciennes, il fut décidé de construire une grotte de Lourdes à côté de l’église, sur le terrain de l’ancien cimetière. Cette construction servirait de Monument aux morts et de lieu de prière pour implorer Notre-Dame, afin qu’elle protège le village et préserve le pays d’une nouvelle guerre. Car ici, on savait déjà, en 1937, ce qui se préparait de l’autre côté du Rhin et on craignait le pire.
L’inauguration officielle eu lieu le 8 décembre 1938. Sur le devant de la grotte était fixée une plaque commémorative avec les noms des victimes de la guerre de 14-18.
Puis hélas ce fut à nouveau la guerre. En 1941, sur ordre des autorités allemandes, la plaque fut démontée pour faire disparaître les inscriptions françaises. Une nouvelle inscription en allemand fut gravée sur la plaque avec un dessin de la croix de fer avec palme. Après le retour à la France, la plaque allemande fut enlevée à son tour. Une nouvelle plaque a été inaugurée le 11 novembre 1953, on y plaça deux petites croix celtiques.
Cette ancienne plaque a mal vieilli, elle a été reproduite à l’identique. »


De nombreux maires du Kochersberg et de l’Ackerland étaient présents, et au premier rang, Mme Ghyslène Lebarbenchon, maire de St Martin de Varreville, commune du département de la Manche sur laquelle se trouve Utah Beach où a débarqué la 2ème DB.


Un impressionnant cortège s’est dirigé vers la Klamm, avec de nombreux porte-drapeaux, des gendarmes, des militaires,

Des pompiers, des reconstituteurs, des officiels dont de gauche à droite le colonel de la Gendarmerie, la députée Martine Wonner, le Sous-préfet Dubreuil, le lieutenant-colonel DMD Didierdefresse, suivi des élus de la com com et Ghyslène Lebarbenchon.

« Il y a 75 ans j’étais ici » se souvient Albert Lorentz, âgé de 9 ans à l’époque, lorque des soldats allemands et le curé annoncèrent la venue des Américains. « Notre surprise fut grande en voyant arriver des français, avec des calots rouges, et dont certains parlaient l’alsacien ! Peu après 15 h, le général Leclerc a été accueilli à l’entrée du village par l’ancien instituteur, exclu de l’école par l’occupant car officier français ».

Le colonel Gilles Beyl puis le sous-préfet Dubreuil se sont exprimés. « … aujourd’hui notre reconnaissance va plus particulièrement vers ces soldats de la 2ème DB qui, partis de Koufra, ont respecté leur serment : jurons de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. Ils sont venus jusqu’ici le 23 novembre 1944 pour nous rendre la liberté et éviter des bombardements qui auraient entrainé de nombreux morts. Nous leur témoignons toute notre reconnaissance, conscients des sacrifices qu’ils ont consentis pour assumer leur mission. La borne que nous inaugurons aujourd’hui, pour nous et les générations futures, est le témoin de leur courageuse épopée. Par leur courage ils ont permis le rétablissement de nos valeurs républicaines et l’espoir d’un avenir meilleur. Mais il faut savoir rester vigilant. La paix est loin d’être universelle et nos soldats sont encore trop nombreux à être engagés, mourir ou être blessés sur des théâtres d’opérations extérieurs mais aussi chez nous dans le cadre de Vigipirate. A ces morts en opex nous rendons aussi hommage.
La réconciliation entre les états européens a débuté par celle qui fut scellée par le général de Gaulle et le chancelier Adenauer. Tout se prête désormais à l’enfouissement d’un passé sanglant. Œuvrons tous ensemble pour que la paix devienne la plus universelle possible dans l’intérêt bien compris de tous.
Vive la paix, vive la France et vive l’Europe. »


En présence du général Cuche président de la fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et du général Michel, les enfants de l’école, après avoir déposé au pied de la borne du sable en provenance d’Utah Beach, ont chanté « le chant de le 2ème DB » et « l’hymne à la joie » avec beaucoup d’enthousiasme, dirigés par Carole Lambert et accompagnés à la trompette par Fabien Michenot.

Marc Linder, sculpteur, concepteur et réalisateur du monument, devant son œuvre en grès jaune veiné de Rothbach.
« Ce monument à la paix et à l’amitié franco-allemande se présente au fond comme un mur, mais un mur ouvert, un mur sur lequel un arbre mort renait à la vie, car nous célébrons aussi le trentenaire de la chute du mur de Berlin. Paix est écrit en français, en alsacien, en allemand, en anglais, … et même en grec, pour évoquer le berceau de la démocratie » a souligné le maire dans son discours. Le consul d’Allemagne à Strasbourg monsieur Dörr, et monsieur Knecht représentant monsieur Peter Odermann maire d’Offenheim, étaient à ses côtés lors de l’inauguration de ce monument.

Journée citoyenne - 25 mai 2019

logo jc

La Journée citoyenne, un engagement pour le « vivre ensemble » !

Cette cinquième édition de la Journée citoyenne dans notre village fut une réussite. Au cours de la matinée du 25 mai 2019, 71 adultes et 21 enfants du village se sont retrouvés pour la tenue de 9 chantiers différents.
Le bilan est plus que positif : les liens se sont tissés, les groupes se retrouvent avec plaisir d’une année sur l’autre, et notre village s’embellit d’année en année.

Un grand merci à tous les participants pour leur engagement dans la réussite de la journée et notamment aux associations qui se sont mobilisées : le TCOS, le FCSO, l’APE de l’Ecole du Petit Pont, le Conseil de Fabrique...
Nous remercions une nouvelle fois la Boulangerie Bonneau qui nous régale chaque année avec d’excellents éclairs ainsi que des brioches pour le goûter.

Salon des artisans

Le 24 mars 2019, des artisans et commerçants de la commune ont eu la bonne idée de créer un salon des artisans à Stutzheim-Offenheim, qu’ils ont intitulé : "Sur la piste des artisans de Stutzheim-Offenheim".

Voici le salon en quelques photos :

Les exposants : Salon de coiffure « M et Coiff&R » - Bar à couture « le Fil Amant » - Restaurant « Le Marronnier » - Les Secrets de l’Atelier - Entreprise de propreté ESP - Maraichage, fruits et légumes Candini - Micro crèche « La Joyeuse Tribu » - Restaurant « Le Tigre » et la « Maison du Tigre » - Soins « Brin de Beauté » Fabienne Knab - Epices Maechler - Soin et massage Roeder - Socio-coiffure Segolène Heitmann - Joaillerie Création Nicolas Noury - Boulangerie Bonneau - Garage Julien Partner - Garage Dany Knab - Ferme Lux - Restaurant « Auberge les Houblonnières »

Les foulées roses du Kochersberg - Ackerland

La 2ème édition des "Foulées Roses" du Kochersberg-Ackerland a eu lieu le 5 octobre 2019 à Willgottheim. Une quarantaine de personnes de Stutzheim-Offenheim se sont mobilisées pour participer à cet élan de citoyenneté dans le cadre de la campagne française d'information sur le dépistage du cancer du sein. Cette " marche rose " de 5 kms, sur les hauteurs de Willgottheim, en dehors de la symbolique très forte qui s'en dégageait, offrait un panorama exceptionnel sur la plaine d'Alsace, sublimé au loin par la silhouette de la cathédrale de Strasbourg. Réelle invitation à la contemplation et à la préservation de la Vie ! Grace à la générosité de cœur et à la solidarité des 2 000 participants, un chèque de 20 000 € a été reversé au Comité 67 de la ligue contre le cancer.

foulees roses 2019 1

foulees roses 2019 2

Au coeur de la plus petite action positive se trouve le respect de l'humanité entière !

Gabrielle ENSMINGER

Cérémonies du 11 novembre 2018

ceremonie 11 nov 2018Cérémonies du 11 novembre 2018, centenaire de l’armistice de 1918

« Un siècle ! Un siècle que l’Armistice du 11 novembre 1918 est venu mettre un terme aux combats fratricides de la Première Guerre mondiale. À cet affrontement interminable nation contre nation, peuple contre peuple. Avec ses tranchées pleines de boue, de sang et de larmes. Ses orages de feu et d’acier qui grondaient par tous les temps et déchiraient les ciels les plus calmes. Ses champs de bataille éventrés et la mort, omniprésente.

Le 11 novembre 1918, un grand soupir de soulagement traverse la France. Depuis Compiègne où l’Armistice a été signé à l’aube, il se propage jusqu’aux champs de bataille. Enfin, après quatre interminables années de bruit et de fureur, de nuit et de terreur, les armes se taisent sur le front occidental. Enfin, le vacarme funeste des canons laisse place à la clameur allègre qui s’élève de volées de cloches en sonneries de clairons, d’esplanades de grandes villes en places de villages, jusqu’ici en Alsace. 1,4 millions de morts et environ 4 millions de blessés en France, deux millions de morts et 4,2 millions de blessés dans le Reich. Plus de 10 millions de morts dans le monde ! Et après 48 années dans le Reich, l’Alsace redevient française ».

 

Cérémonie des voeux 2018

L’année commence par une rencontre citoyenne avec les nouveaux résidents dans la commune. Les présidents des associations en profitent pour présenter leurs diverses actions et ainsi motiver l’engagement des concitoyens.

voeux2018