Paroisse catholique de Stutzheim-Offenheim

Stutzheim-Offenheim est une paroisse fusionnée depuis 1788 ! Auparavant, l’annexe d’Offenheim était rattachée à Behlenheim. Actuellement, notre paroisse fait partie d’une Communauté de paroisses appelée « Les Portes du Kochersberg ».

eglise offenheimLa Communauté de paroisses « Les Portes du Kochersberg » est placée sous la responsabilité du curé Jean-Claude Hauber qui habite au presbytère de Griesheim, tél : 03 88 56 04 71 ou 06 36 56 04 71. Plusieurs prêtres participent aux activités paroissiales : le père Emmanuel Ntontas (presbytère de Stutzheim, depuis septembre 2009), le père Eric Wollbrett (aussi aumônier à Strasbourg) et le père Bernard Amblard (retraité à Dingsheim). Deux diacres exercent leur mission dans nos paroisses : Charles Mengus (Griesheim) et Pierre Lucas (Ittenheim).Monseigneur Grallet
La Chorale interparoissiale Stutzheim-Offenheim-Wiwersheim anime les célébrations dans nos églises. Elle compte une vingtaine de choristes, hommes et femmes ; elle est animée par un président (Denis Kister, Wiwersheim), un directeur (Gérard Weiss, Stutzheim) et les organistes (Gérard Weiss, Michel Metzger et Thiébaut Kister). Elle accueille bien volontiers celles et ceux, débutants ou choristes confirmés, qui aiment le chant et la musique. Les répétitions ont lieu le jeudi soir, en général deux fois par mois. L’ambiance est très cordiale.

eglise stutzheimLe Conseil de fabrique est chargé de l’entretien et du chauffage de nos deux églises qui sont la propriété de la commune. Quand le besoin s’en fait ressentir, il entreprend, avec l’aide de la commune et de subventions extérieures, des travaux de rénovation comme cela a été fait à Offenheim en 2008. Pour la gestion ordinaire, le Conseil de fabrique ne dispose que des dons qu’il reçoit des paroissiens. Merci pour tous les gestes de générosité ! Le Conseil est composé de sept membres : le curé, le maire et cinq paroissiens : Albert Lorentz (président), Pierre Wernert (secrétaire), Lucien Graff (trésorier), Fabienne Fluck et Patrick Lemmel.

Le presbytère est le logement que la commune doit, selon la loi d’Alsace-Moselle, mettre à la disposition du prêtre (ou ailleurs, du pasteur) de la paroisse. De septembre 2008 à septembre 2009, le presbytère de Stutzheim était vacant. La commune en a profité pour rénover ce logement qui en avait bien besoin ; on remercie chaleureusement Patrick, Benoît et quelques bénévoles qui ont fait un excellent travail. En septembre, l’évêché a nommé à Stutzheim le Père Emmanuel, originaire du Congo et prêtreétudiant à l’Université de Strasbourg. Merci aux paroissiens d’ici et d’ailleurs qui, grâce au nettoyage des locaux et à des dons de mobilier, ont rendu ce logement très accueillant. Au sous-sol, a été aménagée une salle paroissiale pour les réunions.
La formation des enfants revêt deux aspects : catéchèse scolaire et préparation aux sacrements. S’adresser à Marlène Lotz et à Monique Wernert.

Pour en savoir plus, on peut se reporter aux informations diffusées par la Communauté de paroisses :
Bulletin mensuel et Guide annuel pour l’ensemble des activités et services.
Contacts : Pierre Wernert à Stutzheim (03 88 69 62 15) et Albert Lorentz à Offenheim (03 88 69 62 60)

 

Paroisse protestante de Pfulgriesheim et diaspora

Pur hasard ? Le matin même du dimanche 13 septembre 2009, dans la chronique des D.N.A. : « Regard chrétien », le pasteur Luc Wenger titrait son article: « Que ta volonté soit fête ! » Et pour une belle fête ce fut une belle fête ! L’église de Pfulgriesheim s’était mise sur son trente et un pour accueillir son nouveau pasteur, Anne Sophie Guerrier ! Le rouge était de mise : les parements rouges que l’on sort pour les fêtes de l’église étaient en parfaite harmonie avec les étoles rouges que les pasteurs intervenants, présents à la cérémonie portaient sur leurs robes noires. On aura remarqué le eglise pfulgriesheimnombre de femmes pasteurs (l’Académie française n’admettant pas le féminin « pasteure »). C’est le vice-président du Conseil presbytéral, monsieur Henri Pascal Jung , qui fit les présentations en saluant les personnalités ecclésiastiques, les maires, les membres du Conseil municipal, les présidents des associations et l’assemblée. Le culte fut présidé successivement par le pasteur Luc Wenger, président du Consistoire de Vendenheim, pour la partie liturgique, par le pasteur Robert Mall, inspecteur ecclésiastique et par monsieur Charles Wurtz, inspecteur laïc, pour la partie solennelle de l’installation. Le thème du sermon de Anne Sophie Guerrier portait sur la guérison des dix lépreux dont le commentaire à retenir fut certainement cette phrase : un seul des lépreux a remercié Jésus, mais les neuf autres qui ne l’ont pas fait, furent quand même guéris !

A l’issue de la cérémonie et à l’invitation de monsieur le maire de Pfulgriesheim et du Conseil presbytéral, tout ce monde s’est retrouvé dans le jardin du presbytère ; grâce au ciel clément, le chapiteau mis à disposition par la commune n’eut pas à servir. C’est un maire visiblement ravi qui prit la parole pour féliciter le Pasteur et en même temps souhaiter la bienvenue aux nouveaux mariés, Anne Sophie Guerrier née Hahn et Eric Guerrier. Avec même une remarque « intéressée » teintée d’humour quant à la possibilité de contribuer à gonfler l’effectif futur des classes de l’école primaire ! Tout le monde aura compris ! Oui un maire ravi de voir le presbytère à nouveau habité, un presbytère que la commune s’était fait un devoir et un plaisir d’en améliorer le confort, la mise en conformité et l’accueil. A cette occasion monsieur le maire n’a pas manqué de souligner la bonne entente entre les responsables de la commune et ceux de l’église, le souci de la commune à entretenir les bâtiments de notre belle église et du presbytère ; il a également souligné le caractère exemplaire de l’oecuménisme dans notre village qui se traduit par des cultes et des fêtes communes aux deux confessions. C’est monsieur le diacre Charles Mengus, représentant monsieur le curé Jean Claude Hauber malheureusement retenu pour une autre manifestation, qui prit la parole au nom de la communauté catholique pour souhaiter la bienvenue au nouveau Pasteur et pour se féliciter de la future collaboration entre les deux communautés, catholiques et protestantes pour qui le mot oecuménisme n’est pas un vain mot. Et monsieur le maire invita l’assemblée au verre de l’amitié et aux gâteries salées et sucrées en souhaitant bon vent au nouveau Pasteur.